Imprimer

[lundi 4 mai 2009 01:00]

Paroles de Jésus (5)

« Je vous envoie au milieu des loups »
Luc 10,3

par Nathalie PAQUEREAU

Véritable appel missionnaire, vision de l’évangélisation caduque, ou encore invitation toujours valable à vivre à contre-courant ?… 
« Loup, loup, y es-tu ? » !


A n’en pas douter, le réalisme de Jésus reste bien d’actualité.
En méditant ce verset, tant d’histoires me sont revenues : celles des contes et autres fables avec cette image du loup si représentative de ce qui fait peur, du moins aux enfants. Le loup, s’il ne s’attaque pas vraiment à l’humain, n’en est pas moins prédateur des troupeaux.
Si le loup n’apparaît que douze fois dans toute la Bible, l’animal était bien présent en Israël du temps de Jésus, et l’image quelque peu bucolique du loup et de l’agneau était connue bien avant Jean de la Fontaine !
Quand Matthieu l’évangéliste rapporte ce même verset, les détails sont bien différents de ceux racontés par Luc. En effet, Luc est le seul à mentionner cette parole dans le cadre de l’envoi des 70 (ou 72 selon les manuscrits), au lieu des Douze. Mais surtout il ne mentionne pas, contrairement à Matthieu, la dimension de la persécution qui découle de cet envoi. Les paroles et le contexte rapportés par Luc me semblent plus pertinents pour nous qui sommes placés (envoyés ?) dans la société occidentale d’aujourd’hui.
Pas de persécution en vue pour cette communauté des 72 ; mais tout de même… des loups sont prévus au programme. Esaïe déjà par deux fois avait associé le loup à l’agneau ; non pas comme signe de danger, mais comme espérance à venir, lorsque le loup et l’agneau dormiront ensemble. Chez Luc, il n’est pas question d’espérance mais d’exigence et de réalisme lesquels gardent encore toute leur pertinence pour nous.
Exigence, parce que les agneaux que sont les 72 vont devoir aller au-devant des autres : « je vous envoie ». Jésus n’ordonne pas d’aller se jeter dans la gueule du loup mais seulement d’aller, même s’il y a des loups. Donc, réalisme. Aller au-devant des autres pour annoncer la Bonne nouvelle n’était, n’est et ne sera pas chose facile. La suite du texte parlera de paix. Voilà certainement la meilleure arme, qui vient d’En Haut, qui permettra à ces 72, envoyés en groupe de deux, de ne pas être croqués trop vite, et qui peut encore nous permettre de ne pas être croqués.
Exigence et réalisme me semblent donner tout son sens à cette parole de Jésus : exigence d’annoncer l’espérance ; annoncer la valeur de l’Homme bien plus grande que celle de l’économie. Réalisme des loups qui rôdent : les manipulateurs, les moroses, les indifférents, les escrocs, les sans scrupules de toutes sortes, sont bien là. Vraiment, il est plus doux aux yeux de Dieu d’être un agneau que de hurler avec les loups !



- - - - - - -




Agneaux de paix

Tu hurles avec les loups
Quand tu détournes ton regard
Des situations qui te dérangent.

Tu hurles avec les loups
Quand tu ne prends pas même la peine
De connaître ton voisin de pallier.

Tu hurles avec les loups
Quand tu unis ta voix morose
Aux discours ambiants désabusés.



priere0905

 

Mais quand tu sèmes ton audace lumineuse,
Quand tu crois contre toute espérance,
Tu es agneau de paix.

Quand tu vis le partage
Quand tu fais preuve de patience
Tu es agneau de paix.

Quand tu luttes contre l’indifférence
Quand ton sourire est signe de ta foi
Tu es agneau de paix.

Quand la meute affamée hurle
Le Christ t’appelle en personne
A être agneau de paix.

 




Réveil - Méditation et prière mai 2009