Imprimer

Ma prière (8) : Le matin...

[vendredi 1 avril 2011 01:00]

Ma prière (8) :Le matin...

par Malcolm WHITE, pasteur

Oh non, Seigneur, c’est trop tôt, non, j’ai envie de dormir encore…

Nuit noire, mais je sais que je ne m’endormirai plus. Et voilà qu’arrivent comme des flèches dans ma tête une page à écrire pour le Cep, la publicité pour un concert à faire… Seigneur, je ne tiens plus, je ne peux pas continuer comme ça, toujours à faire, ça ne s’arrête pas, cette chape d’accablement.
Enfin il fait suffisamment jour, et je sors. Je sais que tu m’attends dehors, Seigneur. Il fait sombre, mais « tu viens au-devant de moi dans ta beauté et ta bonté ». Oui, même dans ce gris du ciel, il y a ta douceur, tu me dis ta fidélité encore. Ces arbres et ce ciel reflètent la beauté de qui tu es. « Je dormais, tu veillais sur moi ; je me réveille, te voici encore avec moi ».
Je prends un virage, et déjà le ciel a changé. « Les cieux racontent ta gloire… » Le soleil se lève. Encore une toute nouvelle toile. Comme toi, Seigneur, qui veux encore faire du neuf avec moi aujourd’hui, moi si frustré par ma fragilité.
Et je marche et je prie, les yeux grands ouverts. Quand je pense comme autrefois je pestais contre les gens qui disaient « Moi, prier avec les autres, je n’arrive pas. Par contre, dans la nature, je me sens plus près de Dieu ». Trop facile, je me disais – une petite balade sympa plutôt que d’aller au culte ! Pardonne-moi, Seigneur ; non seulement je les jugeais, ces gens, mais je méprisais ce que tu as fait.

« Tu viens au-devant de moi dans ta beauté… » Les premiers arbres sauvages sont en fleurs, les rouge-gorges et l’alouette lulu chantent. Les couleurs de ta création… L’incroyable complexité des chants des oiseaux… Les scientifiques savent très bien les fonctions de ces couleurs et de ces sons. Mais pourquoi une telle diversité ? On a bien l’impression, Seigneur, que tu es aussi, tout simplement, un artiste. C’est « trop » beau.
« Rassasie-moi de ton amour au matin, Seigneur » et je pourrai te remettre toute cette journée dans la confiance. Je prie pour cette réunion, je prie pour cette petite fille qui lutte contre un cancer… Un lièvre traverse le chemin devant moi et disparaît dans les vignes. Des mouvements souples et gracieux alors que je pense à un corps meurtri…
Tu es vraiment imprévisible Seigneur. Quand Job souffrait, tu as mis devant lui l’ibis, l’hippopotame, le crocodile… Quand Job demandait « Pourquoi ? », tu lui as fait visionner un documentaire animalier. Tu n’as pas répondu à sa question. Il n’a pas compris davantage sa souffrance, mais tu as déplacé son regard. Et il a compris que tu étais là pour lui.
Tu es surprenant, Seigneur. Je me rappelle un culte de consolation en plein air, dans une douleur terrible après la mort d’une jeune femme. Son cheval et son chien étaient là ; c’était tout naturel. Et puis, dans un moment de silence, de recueillement, juste à ce moment-là, quelques notes flûtées d’une fauvette à tête noire. Tout le monde l’a remarqué, croyants et incroyants… Tu nous parlais, Seigneur.
Et je rentre, et je commence – je continue – ma journée. « Si la fatigue ou le stress m’accable, que j’attende tout de toi. Mes temps sont dans ta main, ô Dieu » Merci.

Les phrases entre guillemets sont extraites de la liturgie de Pomeyrol

Prière du matin

Mon Dieu, tu viens au-devant de moi
dans ta beauté et dans ta bonté.
Le matin, je tourne vers toi mon regard.

J’étais endormi, mais tu veillais sur moi
Je me réveille, et te voici encore avec moi,
me voici encore avec toi.

Rassasie-moi de ton amour au matin
Et je vivrai toute cette journée dans la joie et dans la confiance.

Apprends-moi à vivre chaque heure
Dans la conscience de ta présence, à l’écoute de ta voix.

Avec joie, je me lève pour te servir, sans agitation et sans paresse
Pour t’offrir cette journée que tu me donnes, déjà un temps de ton éternité.

Si la fatigue ou le stress m’accable, que j’attende tout de toi.

Mes temps sont dans ta main, ô Dieu
Je dis « Tout mon travail est pour toi, Père ».

D’après la liturgie de Pomeyrol

Réveil - Méditation et prière - avril 2011