Imprimer

[dimanche 24 février 2008 00:00]

Rien n'est jamais acquis
à l'homme

« Rien n’est jamais acquis à l’homme
ni sa force, ni sa faiblesse, ni son cœur.
Et quand il croit ouvrir ses bras,
Son ombre est celle d’une croix.
Et quand il croit serrer son bonheur,
Il le broie.
Sa vie est un étrange et douloureux divorce.
»
(Aragon)

Combien de morts dans la vie,
Nudités, nuits obscures,
Chemins de poussière et de détresse
Où le cœur est en hiver.

Et pourtant, il faut bien que le grain s’ouvre…

Combien de résurrections dans la vie,
Matins clairs, levers de lumière,
Douceur où chante l’oiseau.
Terre promise…

Et le grain se met à germer…

Combien de morts et de résurrections mêlées
Jusqu’au souffle dernier de la vie
Abandonné au Père,
Dans cette folle promesse
Que tout est accompli.

Car sa Vie attend, devant

Christine LEBEUX

© Réveil - Méditation - février 2008