Imprimer

Billet du mois

Retours de mission

Les disciples reviennent de mission tout joyeux (Luc 10,17-20) : ça a marché ! « Même les démons nous sont soumis... » « ... En ton nom », prennent-ils soin d'ajouter, car il est naturellement hors de question de s'attribuer à soi-même les résultats positifs du témoignage !

N'empêche, ça fait quand même chaud au cœur quand, après beaucoup d'efforts ecclésiaux, on réussit, ça et là, à vaincre le démon de l'indifférence par exemple, et qu'on se retrouve avec des tas de jeunes au culte. Alors, autant on se lamente d'ordinaire, autant on goûte en ces instants la joie du travail bien fait.
Jésus confirme d'abord la dimension spirituelle de ce travail : les victoires des disciples sur les démons participent de la victoire du Seigneur sur le satan. Mais immédiatement, il exhorte les missionnaires à prendre de la distance par rapport à leurs « expériences » : « Cependant, ne vous réjouissez pas de ce que les démons vous sont soumis... »
Rabat-joie, Jésus ? Oui, dans la mesure où la joie est mal placée : si je la fonde sur mes résultats, même si j'ai la politesse d'en remercier le Seigneur, comme le pharisien de la parabole quelques chapitres plus loin (Luc 18), alors, le jour où mon temple sera vide, je perdrai ma joie.
C'est pourquoi Jésus indique la vraie raison, le seul fondement de la joie qui soit vraiment solide : « réjouissez-vous de ce que vos noms sont inscrits dans le ciel ». Cette joie a, entre autres, la vertu d'apaiser les débats synodaux et l'agitation ecclésiale.
A bon entendeur, salut !

Christophe SINGER
vice-président du conseil régional

 


© Réveil - Novembre 2009