Imprimer

Inachèvement

Au moment où j’écris ces quelques mots, le synode régional de notre Eglise vient de se terminer. Il a été pour moi un signe fort de communion au sein même de nos débats, dont celui sur la bénédiction des couples, car des témoignages ont été donnés, des hésitations ont été dites, des oppositions se sont manifestées... sans que notre union en soit touchée.

Cette réflexion, entamée il y a neuf mois dans les Eglises locales, nourrira le synode national de mai prochain, comme celle des huit autres régions de notre Eglise. Aucune résolution ne fut cependant votée, puisque là ne résidait pas son travail.
Le sentiment général à la fin de ses travaux est-il celui d’un inachèvement ? Peut-être… et en même temps, n’est-il pas bon que, individuellement et collectivement, nous poursuivions à approfondir notre relation aux autres et notre compréhension du message évangélique, sans enfermement doctrinal ?
Inachèvement est aussi un terme qui pourrait convenir à la période dans laquelle nous allons rentrer : celle de l’Avent. Car l’Avent est l’attente du retour du Christ, l’aboutissement du projet de Dieu, l’avènement d’un royaume à venir.
Les Eglises locales font de ce temps une occasion de plus pour la rencontre et le partage : soirées de l’Avent, culte avec les enfants, visites aux personnes isolées… autant de gestes et de regards qui manifestent une volonté de vivre l’Evangile dans la joie et la reconnaissance, tout en veillant à l’advenue du Royaume.
Rendez-vous donc dans ces divers temps préparés pour vous.

Franck HONEGGER,
président du conseil régional

Réveil - septembre 2014