Imprimer

Souffle universel

Jeudi de l’Ascension, lundi de Pentecôte… 1er mai, 8 mai : est-il nécessaire de nous lancer dans la guerre des jours fériés ? Il parait que certains seraient plus légitimes que d’autres car appelant à l’union nationale, les autres, trop communautaristes, sont pointés du doigt… Pourtant, chacun profitera avec joie de ces lundi, jeudi et vendredis fériés et la plupart des enfants bénéficieront du pont de l’Ascension sans se plaindre d’un quelconque communautarisme… Ah, le joli mois de mai !

Certes, les jours fériés « chrétiens » sont régulièrement critiqués, menacés, cependant, rien ne nous empêche de célébrer les fêtes chrétiennes, nos fêtes, celles qui ponctuent notre calendrier liturgique. Et, cette année encore, les communautés locales se réjouiront avec les confirmands, les baptisés et toute leur famille.

Cette année, nous ne pourrons célébrer ces fêtes sans être en communion avec nos frères et sœurs d’Orient, persécutés, jetés sur les routes de l’exil, dans des camps, loin de leurs Eglises, de leurs communautés locales. Rappelez-vous : nous sommes invités à prier pour eux, mais bien plus, nous nous devons de les accueillir (nous nous y sommes engagés lors de notre dernier synode régional) et déjà certaines Eglises locales organisent cet accueil.

Oui, l’Esprit souffle, plus qu’on ne le croit ! Alors, qu’à l’approche de la Pentecôte nous nous laissions inspirer par cet Esprit d’amour, de fraternité et de solidarité.

Nicole ROULLAND-RUPP,
Vice-présidente du conseil régional