Imprimer

Discerner dans la prière

Dans le calendrier des Eglises s’annoncent ce mois-ci les assemblées générales. C’est un temps important de leur vie puisqu’elles permettent de se rendre compte, concrètement, des choix opérés et des projets menés, à travers par exemple les questions financières.

Ces assemblées sont aussi le lieu pour réfléchir aux projets à venir, aux élans à donner, et le lieu d’un partage communautaire.
Cette année, ces assemblées seront, de plus, électives. Les conseils presbytéraux seront renouvelés.
Faut-il rappeler que l’Eglise n’est pas une entreprise et qu’un conseil presbytéral n’est pas un conseil d’administration ? Car sa responsabilité est d’abord profondément spirituelle. Il se nourrit de la lecture des Ecritures, est porté par l’Esprit saint et recherche son soutien dans la prière.
Cependant, cette année, nombre de conseils s’interrogent : y aura-t-il une relève ? Qui remplacera celles et ceux qui ne veulent pas poursuivre ? La crainte de ne pas réussir à proposer une liste à l’assemblée générale envahit certains conseils.
Ne négligeons ici ni la prière ni l’échange fraternel afin de discerner celles et ceux qui pourront porter cette responsabilité. Car n’oublions pas que le ministère du Conseil presbytéral est collégial et que c’est ensemble qu’il convient de porter les questions et les interrogations qui se posent à toute vie d’Eglise. Et, dans cette recherche de nouveaux serviteurs de l’Eglise, le pasteur a aussi un rôle : celui d’aider au discernement, par son écoute, sa connaissance des personnes et son ministère d’unité.

Franck HONEGGER,
président du conseil régional

Réveil - février 2016